mardi 31 janvier 2012

Dans le monde de Nemo, en polynésie


Coucou à tous,

Cela faisait longtemps ! La Polynésie, c’est loin, les connections sont rares et le temps est suspendu. Les journées passent très vite même si nous n’avons pas l’impression de trop nous fatiguer.
L’accueil à Pa'peete (pas de jeux de mots) au rythme du Ukulélé et des danses a été sympa. Ia Orana et Maeva !
Nous avons dormi dans l’aéroport par terre comme des clochards avant de décoller le lendemain pour Rangiroa, l’atoll la plus connue des Tuamotu pour plonger. Les polynésiens sont vraiment exceptionnellement gentils et serviables. Sur l’atoll, peu de ressources en dehors du poisson excellentissime (daurade) et des noix de cocos.  On entend beaucoup d’histoires sur les Polynésiens même si ce qui revient le plus souvent traduit leur vision à court terme de leurs richesses, capables de construire sur leurs îles minuscules des ports presqu’aussi grands que Marseille pour un bateau qui passe une fois par mois. Mais finalement, nous sommes des touristes (les popas) et nous ne nous sommes pas trop souciés de ça pour profiter de ces quelques jours.
Nous avons donc planté notre tente sur du corail, vive les matelas gonflables, et plongé à peu près tous les jours.
Si je vous parle de la reproduction des chirurgiens mouchetés (non pas de Lisa enrhumée), ça vous fait rêver ? Et pourtant, ce fût un moment magique, un feu d'artifice. Autant qu’aller faire du snorkeling dans le lagon au pied de la tente en croisant quelques beaux poissons, bénitiers, raies léopard et requins à pointe noires, ambiance.
Le site de Rangiroa et ses passes reste dans les top pour ses « gros » en plongée. On nous lance dans le grand bleu, 29m ici pour les niveaux 1, et on se retrouve immédiatement encerclés par des dizaines de requins, puis des dauphins, tortues, poissons Napoléons (Matthieu contrôle toi), Clowns, murènes, turbos, et puis des raies, encore du cul… Incroyable. Notre moniteur star a guidé Cousteau (un proche cousin) sur la Calypso, la classe. Et les autres plongeurs étaient tous des passionnés qui avaient sillonné les spots du globe, de quoi nous donner envie d'en faire certains.
Lisa a parfois galéré avec ses oreilles, le comble, moi je ne trouvais pas mon souffle au début pour m’apercevoir qu’il fallait moins bouffer avant une plongée et là ce fût magique. On m’a quand même expliqué que plus on est musclé et affuté, plus on consomme. J’ai tout de suite pris ça pour moi.
Les photos seront moins spectaculaires mais donnent une idée, le matériel qu’il faut pour avoir de belles choses reste du une dépense et un poids non négligeable.
Départ ensuite pour Mooréa dans l’archipel de la Société, en face de Tahiti, île volcanique avec son récif.

Bref, la belle vie, la montagne nous manque quand même mais ça tombe au bon moment et ça reste un rêve de gamin, la destination de lune de miel qu’on entend depuis toujours et qui risque de disparaître en partie comme les Maldives. Catastrophistes s’abstenir.

On vous embrasse bien fort.



Le camping de Rangiroa



Les amis





Perroquet


Ba-rra-cu-da !

Raies aigles ou léopard

Petit bénitier









Chirurgien moucheté






Nemo




Poisson Lion

Poisson Pierre



video video



PS de Lisa : le plus dur dans cette plongée, c'est que les dauphins s'approchent au point de te toucher, ils veulent des gratouilles, des caresses et faire la toupie avec toi mais on n'avait interdiction de les toucher pour les respecter.
PS2 : Baptiste a nagé dans le sperme de chirugiens, cf vidéo.

mercredi 25 janvier 2012

Rapa Nui, 3ème partie et fin

Les dernières photos de l'île.

Nous avons profité des journées plus tranquillement pour visiter les sites plus proches de la ville Hanga Roa. Vous verrez ainsi la carrière des Pukao, les coiffes de Moais en pierre volcanique rouge, le site d'Ahu Akivi, les seuls Moais regardant la mer (même si l'autre bord est derrière eux), le site d'Ahu Tahai en plein soleil, plus imposant puis notre journée glandouille en snorkeling où nous avons pu nager avec les 4 tortues qui ont élu refuge dans le port. Pas de Splinter en vue. Fantastique de se laisser traîner par elles, qui broutent les pièces du fond, et quelques poissons colorés en avant-goût de ce qui nous attend dès demain en Polynésie. Retour en France !!! 
Nous sommes allé ce matin à la fraîche au dernier site que nous n'avions pas fait, le cratère de Rano Kau au sud de l'île, site rituel avec des maisons, des pétroglyphes et une belle vue sur l'océan pacifique.
Nous profitons des heures chaudes pour vous envoyer tout ça avant d'aller renager avec les tortues puis prendre l'avion. 
C'était vraiment super, le temps de vivre et se reposer et surtout profiter des sites à différentes heures, la vraie magie de ces statues. La vie est belle ici, on aura adoré tout ce mystère et aussi le respect des gens pour l'île, qui reste authentique.

Joyeuse Pâques !



Coucher de soleil (sur le Christophe Moai du camping...)


La carrière des Pukao, fond d'écran de Win XP

Moais de l'Ahu Akivi, regardant la mer

Le site de Tahai en plein cagnar


Le port d'Hanga Roa

La ballade aquatique



Notre moteur



A tribord




Vue sur l'île du cratère de Rano Kau
Vue au sud de l'île





Le site d'Orongo et ses maisons

Les Pétroglyphes